Archive pour la catégorie ‘Non classé’

Retrouvez vos objets perdus avec Gablys

galbysConçu par le Netwise Labs, Gablys est un objet connecté qui s’attache à un autre objet, que l’on ne souhaite pas oublier ou perdre quelque part. Le petit appareil communique avec un smartphone fonctionnant sous iOS et Android, via une application mobile. Gablys peut également servir à retrouver le smartphone, dans le cas où celui-ci est égaré. Lire la suite de cette entrée »

Sécurité des objets connectés : Interview de Florence Bonnet, dirigeante de CIL Consulting.

Florence BONNET

Florence BONNET

 

CIL CONSULTING est une société de conseil qui accompagne les entreprises dans la mise en conformité des projets innovants et des systèmes d’information traitant de données personnelles, tant vis-à-vis de la loi française et des recommandations de la CNIL que vis-à-vis de la réglementation européenne de protection des données. Lire la suite de cette entrée »

La climatisation connectée

climatisationAu fur et à mesure que les objets connectés se développent, il devient de plus en plus facile de relier les appareils électroménagers par un seul et unique appareil mobile, même ceux que l’on espérait bientôt mettre aux oubliettes. L’un des principaux défis de l’internet des objets consiste effectivement à rendre ces vieux appareils compatibles avec votre Smartphone par voie de réseau, à l’aide d’une application dédiée. Le pilotage à distance de climatiseurs sans télécommande à infrarouge en est une parfaite illustration.

Tado Cooling : quand votre Smartphone remplace votre vielle télécommande à infrarouge pour contrôler votre climatiseur

Tado Cooling répond idéalement aux besoins des propriétaires de climatiseurs souhaitant remplacer leur télécommande à infrarouge par d’autres dispositifs plurifonctionnels offrant la possibilité d’avoir une maîtrise totale sur leur système de climatisation tout en tirant parti d’une combinaison interactive et harmonieuse entre anciennes et nouvelles générations de climatiseurs. Une fois connecté au réseau Wi-fi, Tado Cooling permet de gérer la température et d’analyser les conditions d’environnement des salles. Cette pure merveille technologique vous permet même de contrôler la température de votre intérieur, à haute voix, grâce à un assistant vocal intégré. L’appareil peut, entre autres, réguler la consommation d’énergie en votre absence, tout en préservant un confort thermique ambiant.

Nos trois coup de coeur de l’IFA 2014.

L’arrivée de L’iPhone 6 est imminente, avec à ​​l’horizon une domination du marché des phablettes de 5,5 pouces qui jette une ombre sur tous les acteurs de ce segment.

Alors que tous les autres fabricants sont paniqué à l’idée de perdre des ventes dès le 9 Septembre lors de la keynote d’Apple, ces derniers ont commencé à ajuster leur défense en vue de l’assaut du géant américains sur leur secteur.

Lors de la conférence annuelle de cette année à l’IFA, Apple était partout, sur toutes les langues et dans toutes les conversations.
Le public est en effet impatient de découvrir les nouveautés de la marque à la pomme et attendent désespérément l’Iphone 6.
Apple a sans doute volé la vedette à cet IFA dont il n’a pas même pas pris la peine de participer. Lire la suite de cette entrée »

L’Australie, pays le plus connecté du monde ?

Internet des objets

Internet des objets

Si vous pensiez que nous vivions d’ores et déjà dans un monde entièrement connecté, sachez que vous n’avez encore rien vu.
Apple, Google et d’autres géants de la technologie sont en concurrence pour amener le monde numérique à nos voitures, nos maisons et tout autour de nous.
Cela soulève la question suivante : comment se connecter ? Souhaitons-nous vraiment l’être? comment sera notre existence “connectée” dans les prochaines années et sommes-nous prêts pour cela?

Une étude passionnante vient d’être menée à ce sujet, notamment auprès de la population australienne solidement installée dans le top dix des pays les plus numérisés et sophistiqués de la planète, avec en prime un fort appétit pour les nouveaux gadgets et les nouvelles technologies.

En effet, les australiens possèdent maintenant en moyenne cinq appareils connectés et y passent environ 3 heures et demi par jour, pour raisons personnelles plus que professionnelles.

Le taux de pénétration des smartphones est maintenant plus élevé dans les foyers et supérieur aux ordinateurs portables, et seulement quatre ans après que Apple ai lancé son premier iPad.

Les tablettes ont officiellement conquis le grand public avec un taux de pénétration supérieur à 40 pour cent pour toute les tranches d’âge.
Pour plus d’un tiers des Australiens, surfer sur Internet est quasiment la première chose qu’ils font le matin et la dernière chose qu’ils font avant de se coucher.

Nul doute qu’au pays des kangourous, l’Internet des objets est roi ! à nous, européens, de leur damer le pion, et de devenir à notre tour précurseur dans le “tout connectés”.

Laurent Amar

Des robots vendeurs, c’est pour bientôt ?

Robot_kompai-300x261Les robots qui interagissent avec les humains, et qui prennent la place des travailleurs ne font plus partie de la fiction. Le cas de la société américaine Amazon illustre bien ce fait : celle-ci multipliera par 10 le nombre de ses robots en entrepôts, ce qui va ramener à 10 000 le nombre de robots salariés de la firme. Du côté de l’Asie, la société hongkongaise DKV a nommé un algorithme à son conseil d’administration. La sophistication des robots est telle que de nombreuses fonctions liées à la distribution pourront être assurées par des robots, notamment, la vente, la réception en magasin, la cuisine… ; et la machine est déjà en route.

Un avenir prometteur pour les robots vendeurs

Les robots vendeurs ont des beaux jours devant eux, notamment pour quelques raisons apparentes. Premièrement, les recherches technologiques y afférentes vont bon train, promettant de nombreuses fonctionnalités aux robots vendeurs : amener divers articles dans les cabines d’essayage, diagnostiquer une maladie, etc. D’un autre côté, les consommateurs du monde entier ont un engouement prononcé pour tout ce qui est nouvelle technologie, pour ne citer que le succès phénoménal des smartphones et autres tablettes. Certes, les robots vendeurs ne remplissent pas encore les centrales d’achat, néanmoins, cela va venir, et c’est pour bientôt !

Les objets connectés pour les Nuls

samsung-fridge-2Les objets connectés sont identifiés par une adresse IP ou une puce RFID .
Un objet connecté peut s’informer et analyser son environnement. Il peut mesurer plusieurs facteurs pré définis et se géolocaliser.
Chaque objet devient unique et est indépendant de sa catégorie. Ainsi il peut interagir avec les autres objets connectés individuellement.
Un objet est dit « connecté » lorsqu’il a une identité numérique et qu’il accède à Internet  pour communiquer avec d’autres objets.

Les solutions que peuvent apporter un ensemble d’objets connectés sont infinies. Par exemple, un frigidaire « connecté » pourra lister les ingrédients qu’il a, prévenir de ce qu’il n’ a plus, envoyer la commande d’achat au drive des supermarchés, etc.

L’objet connecté va ouvrir les portes d’un nouveau marché prometteur. Les analystes estiment la valeur de ce nouveau marché à 1500 Milliards d’euros .

Keecker, le robot multimédia spécial maison

keekerLa centralisation à distance des données et celle du contrôle de l’ensemble de nos appareils multimédia reliés à notre Smartphone ou Tablette tactile sont devenues une réalité courante, mais l’existence d’une machine connectée capable de s’auto-déplacer pour diffuser n’importe quel contenu numérisé dans toutes les pièces de notre demeure par voie de projection révolutionne la technologie de l’internet des objets. Keeker est le premier prototype de robot multimédia connecté, entièrement capable de relever un tel défi.

Keeker : un robot projecteur multimédia connecté qui se soucie de votre confort à domicile

Pouvant être contrôlé via Smartphone ou Tablette tactile à l’aide d’une application mobile pour iOS ou Android, ce robot intelligent vous permet de visionner des images, du contenu web ou des films sur un mur, de diffuser de la musique, d’émettre et de recevoir des appels, de changer l’apparence de votre mur de façon virtuelle, et même de joueur aux jeux vidéos sans nécessairement avoir besoin de passer par l’intermédiaire de l’écran plasma de votre poste téléviseur. Au-delà de ces fonctionnalités, ce robot de 60 cm de long et de 40 cm de large et qui ne pèse pas plus de 14 kg est aussi capable de mesurer le niveau d’humidité, de température, d’éclairage et d’émission de CO2.

Objet connecté : les écrans d’ordinateur tactiles

ordi tactilDésormais, il n’y a plus besoin d’un clavier numérique pour gérer les commandes d’une tablette, d’un smartphone, ou d’autres objets connectés. Les écrans tactiles permettent de commander les diverses fonctionnalités d’un appareil, uniquement grâce au toucher. Différentes techniques sont utilisées pour le fonctionnement d’un écran tactile. En voici quelques exemples…

La technologie résistive

L’écran tactile résistif est constitué d’une dalle tactile résistive, constituée de deux couches parcourues par une énergie électrique. Il s’agit d’un support en verre, surmonté d’une seconde épaisseur en plastique souple, à la surface de l’écran. Ces deux couches conductrices sont séparées par des patins isolants minuscules. Le toucher met en contact les deux couches, entraînant une variation dans les champs électriques. Cette dernière sera transmise et traitée par l’algorithme de calcul de l’appareil, qui exécute, par la suite, la fonction commandée.

La technologie capacitive

Les écrans tactiles capacitifs sont fortement utilisés par le grand public ces dernières années. La technologie de l’écran tactile capacitive est basée sur une surface solide en verre, parcourue par une grille électrique chargée. Lors du toucher par le doigt, des charges électriques de la plaque s’accumulent sur le doigt de l’utilisateur provoquant un déficit qui est localisé et traité par l’algorithme de calcul. Ce dernier  identifie le point de contact, le sens du mouvement ou la pression appliquée, et agit en conséquence.

D’autres techniques permettent de réaliser des écrans tactiles d’ordinateur, telles que la technologie infra rouge.

Optimisez votre suivi médical grâce aux objets connectés

Objets connectésDevenus omniprésents, les objets connectés occupent désormais une place prépondérante au sein de notre quotidien, facilitant ainsi le suivi en temps réel du suivi de l’évolution de l’état de santé global de l’utilisateur.

Surveillez directement l’évolution de votre santé via votre Smartphone

Que vous souhaitez mesurer votre activité physique et votre cycle de sommeil, surveiller votre poids, ou entretenir une bonne alimentation même en l’absence de votre nutritionniste, tout devient possible grâce aux dispositifs connectés. Le bracelet connecté FitBit Flex vous permettra par exemple de connaître, à l’issue d’une journée, le nombre de calories dépensées ou encore celui des pas effectués durant un trajet de marche. Le bracelet indique également la durée des cycles de sommeil.

Valant bien plus qu’un simple capteur d’activités, la ceinture connectée Lumoback, quant à elle, propose des fonctionnalités permettant de corriger les postures et de prévenir le mal de dos en émettant des vibrations pour avertir l’utilisateur chaque fois qu’il adopte une position inappropriée, même durant le sommeil.

La balance connectée permet, pour sa part, au-delà d’un simple pèse-personne, de déterminer l’Indice de Masse corporelle, la masse musculaire et la masse graisseuse tout en surveillant le rythme cardiaque. Vous pouvez même améliorer votre façon de manger grâce à la fourchette numérique SlowControl.

Guérir le mal de dos grâce à une ceinture connectée

La firme LUMO body Tech révolutionne l’univers de la santé connectée en ayant mis au point une ceinture vibrante qui, ayant été conçue pour corriger les mauvaises postures, répond aux besoins des personnes souffrant de mal de dos.

Lumoback : un capteur de posture qui prévient le mal de dos

Lumo BackUne fois fixée autour de la taille, cette ceinture intercepte tous les mouvements grâce à un capteur intégré et émet des vibrations à chaque fois que son utilisateur adopte une mauvaise posture. Le système de suivi en temps réel de postures vise surtout à optimiser le redressement du positionnement du dos tout en améliorant la qualité du sommeil. Cette ceinture peut tenir 5 à 7 jours sans charge lorsqu’elle est suffisamment alimentée.

Lumoback : plus qu’un capteur de position

Véritable coach électronique, elle remplit également les même fonctionnalités qu’un capteur traditionnel en surveillant de près les activités physiques telles que : le nombre de pas, la distance parcourue à pieds, la durée de temps passée à être assis ou debout, le nombre de calories brûlées…pour un suivi optimal. Les informations ainsi obtenues sont ensuite transférées vers l’application Lumoback à l’aide d’une connexion Bluetooth qui synchronise la ceinture avec un iPhone ou un iPad.

L’expérience utilisateur des objets connectés

M2M

M2M

La Connected Conference s’impose comme l’un des évènements International indispensable à toutes personnes intéressées  par les objets connectés.

Les organisateurs de l’évènement RudeMedia et Liam Boogar avait choisis des exposants de qualités cette année, et au moins 100 experts prêt à intervenir sur le sujet.
Les conférences se révélèrent être indispensables pour décrypter ce qui est surement la révolution de la décennie, grâce à des experts à qui tous le monde pouvaient allé parler.
Le Drone Parot, la balance withing, et d’autres objets encore faisant désormais partie de notre quotidien.

La célèbre enseigne la Fnac a d’ailleurs rendu public, lors de l’évènement, les chiffres de son enquête dédiée aux clients utilisateurs d’objets connectés, et autant vous dire qu’ils sont édifiants.

Sachez que 50 % des clients de la Fnac souhaite acheter une montre connectée et 20 % souhaite acquérir un objets connecté prochainement. Mais le plus important est de voir à quel point l’objet connecté réussi la ou la télévision connectée a échoué, c’est à dire à s’imposer auprès des gens comme n’étant plus un simple gadget mais comme un objet véritablement indispensable. Lire la suite de cette entrée »

Notre Partenaire DSI